Views: 79857

Titre du projet

Transfert d'innovation pour développer la relation d’aide aux publics en situation d’abandon (enfants, adolescents, personnes âgées) en Europe – RELAIS PLUS.

Présentation générale du projet.

Le projet RELAIS PLUS est né d’un triple constat.

Tous les pays de l’Union Européenne ont à faire face aujourd’hui à une augmentation constante du nombre de situations d’abandon. Situations qui concernent tous les âges de la vie, en particulier petite enfance, adolescence et personnes âgées Les personnes exerçant auprès de ces différents publics sont pour partie, des bénévoles ou des salariés sans véritable qualification, s’appuyant davantage sur une pratique intuitive que sur un véritable savoir-faire. Leur nombre est en outre insuffisant. Les programmes de formation ne prennent pas suffisamment en compte les spécificités liées aux situations d’abandon.

Pour garantir à tous le droit de vivre dans la dignité, il est nécessaire de développer et/ou de consolider (qualitativement et quantitativement) une relation d’aide auprès de ces différentes populations. Celui-ci est l’objectif général du projet.

Si le besoin est commun aux pays de l’Union Européenne, les contextes et causes des situations d’abandon sont divers et complexes (problèmes politiques, socio-économiques, tissu familial social et culturel qui se défait et qui n’est pas la seule exclusivité des pays « pauvres »). Pour pouvoir répondre à ce besoin il convient, par la formation, de professionnaliser des travailleurs sociaux qui assurent déjà une relation d’aide et d’augmenter leur nombre en favorisant l’accès à ces métiers pour certains demandeurs d’emploi ayant le profil requis.

Pour cela, il existe déjà des outils et programmes de formation aux métiers de la relation d’aide qui ont été conçus en France, Italie et Roumanie dans le cadre du projet Leonardo da Vinci Relais n° F/01/B/P/PP/118049.

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.